Selon des données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publiées mardi soir à Genève et qui portent jusqu'à dimanche matin, plus de 63.000 nouvelles victimes ont succombé la semaine dernière à la pandémie.

Si ce nombre recule dans la plupart des régions, notamment dans le Pacifique occidental où il baisse de 35%, il augmente de 47% dans une partie de l'Asie et un peu en Méditerranée orientale.

Lundi, le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus avait déjà annoncé que les nouvelles infections avaient été plus importantes la semaine dernière, une première en plus de six semaines.

Les données publiées mardi soir montrent une augmentation de 7%. La région la plus affectée par cette progression est la Méditerranée orientale, mais le continent américain, l'Europe et une partie de l'Asie la subissent également. Seuls l'Afrique et, moins largement, le Pacifique occidental ont observé une diminution des nouvelles contaminations.

Côté variants, la composante britannique a été identifiée dans cinq pays supplémentaires en une semaine. Celle trouvée en Afrique du sud s'est étendue dans autant de nouveaux territoires, alors que celle du Brésil n'a avancé que dans un seul pays. Au total, la pandémie a fait plus de 2,5 millions de victimes. Plus de 113 millions de personnes ont été infectées.