Tous les membres qui disposent d'un bateau pouvant accueillir au moins 250 personnes sont tenus de faire passer un test aux passagers et à l'équipage avant l'embarquement. La personne ne pourra monter à bord que si son résultat est négatif. La mesure entre en application immédiatement. Les compagnies maritimes sont libres de décider du moment exact du test et des modalités.

La fédération Clia représente environ 95% du secteur des croisières. Elle se réjouit d'être "la première industrie touristique à exiger systématiquement un test".

Différentes mesures de sécurité étaient déjà en place, comme la prise régulière de la température, l'obligation de porter un masque dans les ascenseurs et les couloirs et une capacité réduite dans les restaurants et les bars.

Au début de la pandémie, au printemps, plusieurs foyers de contamination étaient apparus sur des bateaux de croisière.