Moderna dit prévoir de déposer une demande d'autorisation d'utilisation de son vaccin pour cette tranche d'âge "début juin" auprès "des régulateurs dans le monde".

Un autre vaccin, celui de Pfizer/BioNTech, est déjà autorisé pour les adolescents dans plusieurs pays, dont les Etats-Unis.

"Nous sommes encouragés que (le vaccin) se soit révélé hautement efficace pour prévenir le Covid-19 chez les adolescents", a déclaré le patron de Moderna, Stéphane Bancel, cité dans un communiqué. "Nous allons soumettre ces résultats à la FDA (l'Agence américaine des médicaments, NDLR) et aux régulateurs dans le monde début juin et demander une autorisation."

L'étude de Moderna a porté sur plus de 3.700 participants âgés de 12 à 17 ans aux Etats-Unis, dont deux-tiers ont reçu le vaccin, et un tiers un placebo.

"Après deux doses, aucun cas de Covid-19 n'a été observé dans le groupe vacciné (...) contre 4 cas dans le groupe placebo, résultant en une efficacité du vaccin de 100% 14 jours après la seconde dose", a déclaré Moderna dans son communiqué.

Après une dose, une efficacité de 93% a été observée, précise l'entreprise.

Le vaccin était "généralement bien toléré" et "aucune inquiétude concernant sa sécurité n'a été identifiée jusqu'ici", précise-t-elle. Les effets secondaires observés étaient les mêmes que chez les adultes (douleur à l'endroit de l'injection, fatigue, frissons...).