Afin de soulager les médecins généralistes, l’ex-ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), avait décidé de permettre aux pharmaciens de prescrire le vaccin contre la grippe aux personnes à risque. C’est possible depuis lundi et jusqu’au 3 avril 2021. 

Après vérification des données personnelles contenues dans le dossier pharmaceutique du patient et de ses antécédents en matière d’allergie aux œufs et de réaction à de précédentes injections du vaccin, le pharmacien pourra délivrer une prescription aux personnes suivantes : femmes enceintes, seniors de 65 ans et plus, personnes vivant en communauté, enfants âgés de 6 mois à 18 ans sous thérapie à l’aspirine au long cours, diabétiques, obèses ainsi que tout patient présentant des affections chroniques pulmonaires, rénales, cardiaques, immunitaires, neurologiques, hépatiques ou neuromusculaires.