On ne sait pas encore si le vaccin AstraZeneca protège contre les formes graves de coronavirus, mais les résultats préliminaires d'une étude à petite échelle portant sur plus de 2.000 personnes ont révélé que ce vaccin n'est efficace que de manière limitée sur les formes légères et modérées du variant sud-africain du Covid-19. Ces premiers résultats n'ont toutefois pas encore été examinés par des pairs. 

Les participants à l'étude étant de jeunes adultes en bonne santé, il est donc difficile d'évaluer la portée du vaccin AstraZeneca sur les infections au variant sud-africain plus graves, d'après un porte-parole de la firme pharmaceutique.

Mais la société s'est déclarée convaincue que le vaccin protège contre les cas graves de coronavirus, car il produit des anticorps neutralisants similaires à ceux d'autres vaccins contre le virus. En particulier lorsque la période de huit à douze semaines entre les deux doses est respectée, le vaccin devrait protéger contre ces formes plus aiguës.

Un chercheur de l'Université de Southampton a déclaré à la BBC que les premiers résultats de l'étude ne sont pas forcément une mauvaise nouvelle, car l'étendue de ses effets ne sera pas connue avant la fin de l'étude complète. Si le vaccin protège moins contre les contaminations légères aux variants mais prévient les cas graves, "ce serait quand même un bon résultat", a déclaré le chercheur.