Il en ressort qu'il sera prêt au plus tôt en 2022, mais qu'il est plutôt prometteur: chez les hamsters testés, il offre en effet une protection après seulement 10 jours. D'autres vaccins ne protègent les sujets qu'après plus d'un mois, a expliqué mercredi le virologue Johan Neyts au magazine scientifique Eos Wetenschap. Le vaccin en question se base sur celui de la fièvre jaune. "Lorsque nous avons introduit le Covid-19 dans le museau des hamsters qui avaient été vaccinés dix jours plus tôt avec notre vaccin, il s'est avéré qu'aucune trace du virus ne pouvait être trouvée dans les poumons de la plupart des animaux. Cela indique qu'une seule dose de notre vaccin les protégera complètement du virus dans les dix jours", explique Pr. Neyts.

Le vaccin contre la fièvre jaune protège à vie contre le virus après une seule dose. Cela peut également être le cas pour du vaccin de Rega contre la coronavirus. "L'immunité cellulaire générée suggère que le vaccin - tout comme celui de la fièvre jaune - permettra une immunité à long terme. Pour certains autres candidats vaccins élaborés sur base d'une technologie différente, l'immunité devrait s'affaiblir après un certain temps, comme dans le cas de la vaccination antigrippale, où les anticorps ont largement disparu après seulement six mois", selon lui.

Un autre avantage, selon Johan Neyts, est que le vaccin de l'Institut Rega ne provoque pas de réactions telles que de la douleur à l'endroit de l'injection ou de la fièvre. C'est ce qui le rend intéressant pour des sujets comme les enfants. "Pour l'instant, il n'est pas encore prévu de vacciner les enfants, mais il faudra bien finir par le faire si nous voulons maîtriser complètement la pandémie", souligne le virologue. Le vaccin ne devra pas non plus être impérativement stocké dans le congélateur, puisqu'il pourra être conservé entre 2 et 8 degrés Celsius.