L'Agence européenne des médicaments EMA rendra vendredi sa décision sur l'autorisation du vaccin pour cette tranche d'âge. Les enfants et les jeunes sont moins susceptibles de développer une infection grave au COVID que les adultes. Cependant, ils jouent un rôle important dans la propagation du virus et leur vaccination est également importante dans la poursuite de l'immunité collective.

Une étude menée auprès de 2 260 enfants de douze à quinze ans, dont environ la moitié ont reçu le vaccin et la moitié un placebo, montre désormais que le vaccin est également très efficace dans cette tranche d'âge. Personne n'a été infecté dans le groupe qui a reçu deux doses, tandis que seize infections ont été enregistrées dans le groupe placebo. En conséquence, les chercheurs décrivent l'efficacité à cent pour cent.

Les analyses en laboratoire ont montré que la réponse immunitaire était encore plus importante que chez les jeunes adultes entre 16 et 25 ans. De plus, les effets secondaires semblent légers. Certains sujets se sont plaints de douleurs à l'endroit où la piqûre a eu lieu, de fatigue, de maux de tête et de fièvre. Les effets secondaires sont plus fréquents après la deuxième injection, mais disparaissent généralement après quelques jours. Aucun effet secondaire grave n'a été observé.

Les chercheurs veulent maintenant également étudier l'efficacité du vaccin corona chez les enfants encore plus jeunes et les femmes enceintes.

Début mai, l'agence américaine du médicament FDA a déjà approuvé l'administration du vaccin au groupe des 12 à 15 ans. L'agence européenne des médicaments EMA examinera le dossier vendredi. On s'attend à une décision allant dans ce sens.