Sciensano a analysé 129 liquides pour cigarettes électroniques afin d'en déterminer la dangerosité et a trouvé parmi ceux-ci cinq substances chimiques éventuellement génotoxiques. Celles-ci peuvent compromettre l'intégrité génétique des cellules, ce qui peut en entraîner des mutations et être la source de tumeurs bénignes ou de cancers.

Ces substances sont l'estragole, le safrole, la 2-acétylfurane, le furanéol et le transhexénal. Le safrole se trouve dans l'huile Sassafras et est déjà interdit en tant qu'arôme alimentaire.

Dans une phase suivante de l'étude, Sciensano a analysé 24 liquides : quatre d'entre eux se sont avérés positifs pour deux des cinq substances génotoxiques susmentionnées.

Dans le monde entier, plus de 7.000 arômes différents sont disponibles pour les cigarettes électroniques : il peut s'agir de parfums synthétiques, mais aussi d'extraits naturels et même d'huiles essentielles. L'éventail étant très vaste, une évaluation complète des risques liés aux composés chimiques présents nécessite une approche systématique. Sciensano a donc testé 129 liquides pour cigarettes électroniques à l'aide de modèles informatiques qui peuvent notamment prédire avec précision la génotoxicité des composés chimiques.

Les producteurs de cigarettes électroniques sont obligés d'enregistrer leur produit et les ingrédients utilisés dans celui-ci avant qu'il ne soit commercialisé sur le marché européen. Toutefois, ils ne sont pas tenus de fournir la composition détaillée des extraits de plantes et des huiles essentielles, ce qui a pour conséquence que des arômes nocifs peuvent quand même être présents dans les cigarettes électroniques.

"Davantage de recherches sont nécessaires quant à la sécurité des arômes présents dans les cigarettes électroniques, parce qu'actuellement, beaucoup de données manquent encore, notamment sur la génotoxicité de certains ingrédients", affirme Sophia Barhdadi, chercheuse à Sciensano. "Entre-temps, l'utilisation d'ingrédients entraînant un risque potentiel pour la santé doit être limitée autant que possible par mesure de précaution. Nous suggérons par exemple une liste d'ingrédients interdits afin de limiter les risques des cigarettes électroniques."