La décision de Sciensano ne plaît pas du tout au virologue Marc Van Ranst.

Steven Van Gucht, chef du département des maladies virales de l'institut de santé publique Sciensano, l'a annoncé en fin de semaine dernière : les bulletins épidémiologiques relatifs au coronavirus ne seront plus donnés les dimanches et lundis. Cette démarche doit permettre, selon le virologue, de donner du repos aux personnes chargées de rédiger un rapport chaque week-end et de soulager les hôpitaux qui, eux, étaient contraints de transmettre leurs données quotidiennement, week-ends compris.

Cette décision ne plait pas du tout au tonitruant Marc Van Ranst. Le virologue de la KU Leuven l'a fait savoir sur Twitter, un réseau social sur lequel il se montre prolixe. "Un pays avec plus de 20 nouvelles infections par jour (la semaine dernière, il y en avait en moyenne 90 par jour !) ne peut pas se permettre de passer déjà en 'mode vacances d'été' et de ne pas publier de nouveaux chiffres sur le corona le dimanche et le lundi. Gérer, c'est mesurer ! Désolé, mais il faut que cela s'améliore !"


L'expert de Sciensano avait toutefois précisé que la fréquence de publication des bulletins pourrait à nouveau être augmentée selon la situation...