A sa façon, le Centre Antipoison a choisi de "célébrer" la Journée mondiale sans tabac, qui a lieu ce lundi 31 mai. A savoir en rappelant que les cigarettes électroniques ne sont pas aussi anodines et inoffensives qu'il y paraît. Tout simplement parce qu'elles contiennent plus de substances toxiques qu'on le pense.

Outre les effets potentiellement dangereux pour l'utilisateur, "les liquides de recharge, contenant de la nicotine, représentent tout particulièrement un danger pour les enfants en cas d'ingestion accidentelle", souligne le Centre Antipoisons..

Alors que des recherches récentes montrent une augmentation des plaintes suite à l'utilisation d'e-cigarettes, "il existe de plus en plus d’évidences scientifiques que les utilisateurs chroniques (de cigarettes électroniques, ndlr) sont exposés non seulement à la nicotine, mais aussi à d'autres substances potentiellement nocives et cancérigènes, notamment les composés organiques volatils (par exemple le benzène), le formaldéhyde, les métaux lourds, les particules ultrafines, etc, confirme le Prof. Dr Dominique Vandijck, directeur général adjoint du Centre Antipoisons. Les éventuels effets nocifs à plus long terme font l'objet de recherches supplémentaires."

Pour ce qui concerne les problèmes respiratoires liés au vapotage, en 2020, le Center for Disease Control (CDC) américain a signalé 2 807 hospitalisations et 68 décès dus à des EVALI (E-cigarette or Vaping product use Associated Lung Injury) ou lésions pulmonaires graves causées par le vapotage. "La majorité des cas concernaient des utilisateurs de tétrahydrocannabinol (THC dans le cannabis) présent dans les e-cigarettes, commente le Pr Vandijck. Les recherches ont montré que l'acétate de vitamine E, un additif présent dans les e-cigarettes contenant du THC, est très probablement responsable du développement de l'EVALI. Par conséquent, le CDC ne recommande pas l'utilisation des liquides de recharge contenant du THC."

A cela, il faut ajouter les autres affections pulmonaires telles que l'asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive, la bronchiolite, provoquées ou aggravées par la cigarette électronique.

De graves intoxications chez les enfants

Par ailleurs, pour ce qui concerne les autres dommages, le Centre Antipoisons insiste sur les expositions accidentelles aux produits du tabac qui touchent aussi les enfants, tout en précisant que ces incidents sont de moins en moins nombreux. Cela représente 212 appels liés aux produits du tabac en 2019 et 197 en 2020 (soit une diminution de 7 %). Le nombre d'appels concernant les e-cigarettes a également diminué, passant de 77 en 2019 à 74 en 2020 (moins 4%). Pour des incidents liés aux e-cigarettes chez les enfants, il y a eu 40 appels en 2019 et 37 appels en 2020.

Dans ce cas, c'est la nicotine contenue dans ces produits du tabac et du vapotage qui présente le plus grand risque. "La nicotine est une substance très toxique, rappelle à ce propos le directeur général adjoint du Centre. Chez les enfants, l'ingestion d'une quantité même minime de tabac, de mégots de cigarettes ou l'ingestion de liquide de recharge peut provoquer une grave intoxication. De même, le remplissage des e-cigarettes avec des substances non prévues à cet usage (ex. huile de cannabis) et/ou l’usage de concentrations trop élevées, ainsi que l'utilisation non-conforme des e-liquides présentent des risques."

Les symptômes après ingestion du e-liquide peuvent varier, en fonction de la quantité avalée et de la concentration de nicotine. "Les premiers signes d'une intoxication à la nicotine sont des nausées, des vomissements, une pâleur, des vertiges, des maux de tête, un rythme cardiaque élevé, etc, détaille le scientifique. Dans les cas graves d'empoisonnement, des convulsions, des arythmies cardiaques et des problèmes respiratoires peuvent survenir, avec des conséquences potentiellement fatales. Les enfants étant très sensibles, même une petite dose peut provoquer une grave intoxication !"

Les bons conseils du Centre Antipoisons :

- Gardez les articles pour fumeurs, comme les cigarettes, les cigares et les e-cigarettes, mais surtout les recharges pour e-cigarettes, hors de portée des enfants. Veillez donc à ne pas les laisser traîner sur votre table basse ou dans d'autres endroits à portée des enfants (et des animaux domestiques).

- Contrairement à l'apparence de plus en plus neutre des cigarettes, imposée par la loi, les e-cigarettes et leurs liquides de recharge ont un emballage coloré. Une confusion avec des vitamines, des médicaments et d'autres produits est possible. Il est donc préférable de ne pas les conserver au même endroit.

- Soyez très prudent avec les produits que vous composez vous-même. Lisez les instructions et respectez le dosage.

- La vente en ligne d'e-cigarettes et de recharges est interdite en Belgique. Tenez-vous en strictement à cela.

En cas d'intoxication, même en cas de doute, n'hésitez pas à appeler le Centre Antipoisons 24h/24 et 7j/7 au numéro gratuit 070 245 245. N'attendez surtout pas l'apparition des symptômes.