Le gouvernement américain entend acquérir la quasi totalité de la production de l'antiviral remdesivir indiqué pour les patients atteints de formes sévères de Covid-19, a-t-on appris mercredi. Les Etats-Unis et le laboratoire pharmaceutique américain Gilead Sciences se sont entendus sur l'acquisition de doses nécessaires à plus de 500.000 traitements, selon le ministère américain de la Santé publique. Cela représente 100% du volume de production prévu pour le mois de juillet et 90% de celui des mois d'août et de septembre.

Interrogé sur le risque que cet accord compromette l'approvisionnement en Europe, un porte-parole de la société pharmaceutique s'est refusé à tout commentaire.

Gilead Sciences a néanmoins précisé que l'accord stipulait que la production non-allouée resterait disponible pour d'autres usages, y compris en dehors des Etats-Unis. A cette fin, les besoins et l'utilisation du médicament par les hôpitaux seront étroitement suivis et évalués.

Un traitement de cinq jours avec le remdesivir coûtera 2.340 dollars au total, soit environ 2.076 euros, a fait savoir Gilead. Le médicament sera disponible aux États-Unis à partir de juillet.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a, quant à elle, recommandé l'autorisation d'une "mise sur le marché conditionnelle" de l'antiviral au sein de l'Union européenne pour les patients atteints du nouveau coronavirus. Cette recommandation doit être approuvée par la Commission européenne cette semaine.

Initialement développé en vain contre la fièvre hémorragique Ebola, le remdesivir est la première thérapie à avoir démontré une certaine efficacité chez les patients hospitalisés pour le Covid-19 dans un essai clinique de taille significative, même si l'effet est considéré comme modeste.