Le SPF Santé Publique et le centre national de crise ont fait le point ce lundi 18 mai sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en Belgique. 43 personnes ont été hospitalisées ces dernières 24 heures. On déplore le décès de 28 Belges ce lundi. Au cours de leur point presse, Yves Van Laethem, Steven Van Gucht, Benoît Ramacker et Yves Stevens sont revenus sur certains points que les experts voulaient clarifier.

"Les chiffres restent extrêmement favorables et sont au vert", a tout d'abord tenu à préciser Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral covid-19.

Deux messages importants

Les experts ont deux messages ce lundi pour la population belge. Le premier concerne le suivi des patients. "Le tracing a commencé de manière active, la preuve en est que chaque jour, plusieurs centaines de patients sont contactés, ceci est un point extrêmement positif", a expliqué M. Van Laethem. Cependant on remarque que les patients ainsi contactés ne dénombrent qu'un demi à un contact à haut risque sur les 48 heures qui ont précédé le début de leur maladie. Ceci est extrêmement peu. On vous demande donc d'être solidaires, il est fondamental que vous renseignez l'entièreté des contacts à hauts risques".

Pour rappel, quelqu'un a haut risque est quelqu'un que vous auriez vu à moins de 1m50 et ce, pendant plus de 15 minutes. "C'est en renseignant ces contacts de manière efficace et de la façon la plus globale possible qu'il sera possible que vous allez permettre d'aider à ne pas avoir à nouveau des mesures de confinement plus drastiques", a encore ajouté le virologue.

Le deuxième message concerne l'état de santé des Belges. "Sciensano a pour la deuxième fois fait une enquête qui a touché 40.000 personnes qui nous disent comment ils se sentent actuellement, a expliqué le porte-parole interfédéral. On dénote que vous avez une vie plus sédentaire (c'est inévitable) et que cette vie plus sédentaire a entraîné chez nombre d'entre vous une prise de poids (10.000 sur les 40.000 personnes interrogées disent avoir pris du poids." L'expert a ainsi invité la population à profiter du temps clément pour profiter de manière raisonnable de l'opportunité d'être à l'extérieur. M. Van Laethem a tout de même insisté sur le fait qu'il ne fallait surtout pas sortir en cas de maladie. Qui plus est, il est impératif de prendre des précautions dans la rue et de garder ses distances.

La résilience pour tenir tête au virus

Alors que la Belgique a franchi ce lundi la seconde étape de son déconfinement, les experts ont salué la façon dont la population a tenu bon jusqu'ici en respectant les règles strictes. "Nous avons besoin de cette société résiliente pour pouvoir tenir tête au virus dans les prochaines semaines et les prochains mois", a rappelé Benoît Ramacker, porte-parole du centre national de crise. Il a dès lors appelé les Belges à continuer à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires et à éviter les grands rassemblements ainsi que les lieux où il y a beaucoup de personnes. "N'hésitez pas à faire demi-tour si vous arrivez dans un parc ou dans une rue commerçante bondée", a conclu le porte-parole du centre national de crise.