Les médecins généralistes, qui vont contribuer au dépistage du Covid-19, n'ont pas été fournis en écouvillons ni en matériel de protection pour effectuer les tests, a indiqué lundi Marc Moens, directeur honoraire de l'Association belge des syndicats de médecins (Absym).

Les médecins généralistes devaient recevoir des équipements de protection suffisants pendant le week-end pour pouvoir démarrer les tests de dépistage dès lundi. "Les centres de triage sont bien approvisionnés. Des écouvillons et équipements de protection y sont arrivés en suffisance. Mais les médecins généralistes ne sont pas fournis", a expliqué Marc Moens. 

Les médecins ne peuvent effectuer des tests que s'ils ont obtenu les écouvillons appropriés via leurs propres laboratoires, a-t-il détaillé. Ils doivent également essayer de se procurer eux-mêmes d'autres équipements de protection, comme une visière ou une blouse. "Je ne peux que regretter que les généralistes ne soient pas aidés", a-t-il déclaré. Le flux informatique via le serveur mis en place par le gouvernement pour gérer les résultats des tests n'est pas non plus au point, a déploré le directeur. Il faut intervenir manuellement pour que les résultats des tests réalisés dans les centres de triages soient consignés dans le dossier médical global du patient. "Quand on parle de milliers de tests par jour, il vaut mieux éviter ces étapes intermédiaires", a plaidé Marc Moens.