Depuis mars en effet, le Centre antipoisons a enregistré cinq fois plus d’accidents que la normale impliquant du gel hydroalcoolique (1 003 cas au total) ; trois fois plus d’accidents liés à d’autres types de désinfectants (565 cas) ; deux fois plus d’accidents avec de l’eau de javel (1 024 cas) et une progression d’un quart des cas pour les huiles essentielles (595 accidents).

En temps normal, notre pays enregistre en moyenne 10 000 accidents annuels impliquant des produits chimiques ménagers, les enfants étant au premier rang des victimes.

La situation actuelle a donc amené le Centre antipoisons et le SPF Santé publique à lancer une nouvelle campagne d’informations (www.lireavantutilisation.be) afin de rappeler les mesures de précaution et la signification des symboles présents sur ces produits. Parmi ses conseils figure notamment celui de ne jamais mélanger l’eau de javel ou des nettoyants W.-C. avec d’autres produits qui pourrait enclencher le dégagement de gaz toxiques ou encore de tenir le gel hydroalcoolique, qui a une forte teneur en alcool, hors de portée des enfants. Certains produits destinés aux activités de bricolage (white spirit, dissolvant, déboucheurs de canalisation ou acide chlorhydrique...) doivent aussi être manipulés avec la plus grande prudence et dans les limites des usages prescrits.