La revue scientifique estime dans un éditorial que les résultats confirment un "triomphe" du vaccin, alors qu'un comité d'experts convoqué par l'Agence américaine des médicaments (FDA) a commencé jeudi à examiner en public les données du produit, dans le but de recommander ou non son autorisation de mise sur le marché, ce qui ne laisse plus guère de doute.

Les fabricants avaient publié eux-mêmes des résultats par communiqués de presse le 18 novembre, et mardi la FDA avait rendu public sa propre synthèse détaillée des résultats sur l'efficacité et la sécurité du vaccin.

La publication de jeudi confirme la très forte efficacité: les gens vaccinés avaient 95% de risque en moins de contracter le Covid-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus. Et l'efficacité était similaire quels que soient l'âge, le sexe, l'origine ethnique, le poids ou la présence de pathologies.

L'étude confirme également l'innocuité du vaccin. Les effets indésirables tels que douleurs autour du point d'injection dans le bras, fatigue et maux de tête sont fréquents, mais aucun problème grave de sécurité n'a été relevé dans l'essai clinique, qui a à ce jour recruté 44.000 personnes, dont la moitié a reçu le vaccin et l'autre moitié un placebo.

La validation par un comité de lecture composé de scientifiques indépendants de Pfizer et de la FDA est une confirmation supplémentaire des résultats des essais, et représente le plus haut niveau de validation scientifique.

Deux responsables du New England Journal of Medicine, dans leur éditorial, soulignent "des problèmes mineurs" dans les données, notamment l'inconnue sur la capacité du vaccin à prévenir les formes asymptomatiques de la maladie.

Mais ils concluent: "Néanmoins, les résultats de l'essai sont suffisamment impressionnants pour rester valables dans n'importe quelle analyse. C'est un triomphe".