Un groupe de plusieurs centaines de chercheurs, ingénieurs et professionnels de la santé travaillent à la création d'un respirateur artificiel créé grâce au partage de connaissance. 

L'open source, soit "code ouvert", désigne une méthode de développement d'applications, logiciels ou encore d'outils d'ingénierie. Ici, c'est pour pallier le manque de respirateur artificiels dans les hôpitaux. Depuis plusieurs jours, le manque de respirateurs dans les hôpitaux contraint certains médecins à choisir entre plusieurs patients à sauver. 

C'est sur un groupe Facebook regroupant plusieurs centaines de chercheurs qu'est né le projet "Open Source Ventilator". L'appel a ensuite été relayé sur les réseaux sociaux, permettant au projet de prendre une ampleur internationale.

Sur leur site, les chercheurs expliquent vouloir créer des ventilateurs mécaniques facile à assembler et surtout, bon marché. Interviewé par le média Irlandais RTE, Colin Keogh l'un des chercheurs à la base du projet se montre très enthousiaste : "Les gens ont rejoint le projet parce que je pense qu'ils sont intrinsèquement bons. Ils veulent faire quelque chose et ils veulent aider à résoudre cette crise mondiale".

Bientôt en test

Grâce au partage de connaissances et à l'engouement provoqué par le projet, les avancées ont été très rapides. Les premiers tests des prototype devraient déjà pouvoir avoir lieu dans un environnement médical dès cette semaine.


Les initiatives de ce genre sont nombreuses à apparaître, que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur des sites plus spécialisés dans le développement de projet open source. Même si rien n'indique que ces projets iront à leur terme, ces initiatives donnent de l'espoir face à cette crise sanitaire sans précédent.