"Notre examen approfondi et minutieux, parallèlement à l'évaluation critique de scientifiques indépendants de premier plan, montre qu'il n'y a aucune preuve que les caillots sanguins dans les veines se produisent plus que ce à quoi on pourrait s'attendre en l'absence de vaccination, pour l'un comme l'autre vaccin", a déclaré dans un communiqué June Raine, la directrice exécutive du MHRA.