A l'instar de Marc Van Ranst, qui pense que nos vacances d'été seront encore perturbées par la pandémie de coronavirus, le vaccinologue Pierre Van Damme de l'Université d'Anvers estime que nos habitudes de vie pourraient être bouleversées encore un moment. Il va même plus loin: pour lui, même les barbecues devront se faire en petit comité.

Alors que la pandémie de coronavirus évolue d'heure en heure, il est difficile, aujourd'hui, de déjà prédire où nous en serons cet été. "Est-ce que nous pourrons profiter des plages de Majorque ou de Crète en juillet-août? Moi je ne réserverais rien", avance Pierre Van Damme dans HLN. "Il faut envisager le fait que beaucoup de pays demanderont encore pendant des mois à leurs citoyens de rester chez eux, pour éviter un effet boule de neige. Les touristes n'ont pas leur place dans ce schéma."

Un week-end à la mer dès que les mesures de confinement seront terminées alors ? "Pas une bonne idée", rétorque Pierre Van Damme. "La côte, ce sont des trains bondés et un mélange d'enfants, de jeunes, d'adultes et de seniors sur la digue. Restez dans votre ville ou votre commune. Je comprends qu'il faudra beaucoup d'imagination pour encore se sentir en vacances, mais personne ne meurt en restant à la maison."

Pour lui aussi, les festivals tels que Tomorrowland et Rock Werchter devront aussi être annulés car ce sont des accélérateurs d'épidémie et que ce n'est pas une bonne idée de réunir autant de personnes venus des quatre coins du monde.

Il ne reste donc plus que le barbecue, qui aura une saveur toute particulière, pour éventuellement profiter de l'été. "Mais même pour ça, il faudra encore respecter certaines règles. Cela veut dire pas de grand groupe. Et de préférence dans le cercle familial."