L'étude est menée auprès d'adultes en bonne santé dans l'unité de recherche de l'entreprise à Bruxelles (Pfizer Clinical Research Unit, PCRU). Selon le groupe pharmaceutique, en plus du vaccin contre les risques d'infection, il est également nécessaire d'avoir un traitement efficace pour les personnes infectées par le coronavirus.

L'essai clinique international est mené sur le site de Bruxelles, qui est l'un des deux sites impliqué dans cet essai international, l'autre étant celui de New Haven, aux Etats-Unis. "Les essais cliniques de Phase I sont cruciaux car c'est la première fois que de potentiels nouveaux médicaments sont administrés à l'être humain", explique Pfizer dans son communiqué.

Au total, le traitement expérimental sera administré à 60 participants sur les deux sites. "Si les résultats des essais cliniques de Phase I sont prometteurs, le développement clinique du traitement poursuivra son cours", conclut le communiqué.