Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde, qui avait contaminé quelque 199.470 personnes et entraîné 8.091 décès mercredi en milieu de journée.

État d'urgence au Portugal

Le Portugal a décrété mercredi soir l'état d'urgence, qui permet notamment au gouvernement de restreindre la liberté de mouvement pour freiner la progression de la pandémie de coronavirus dans ce pays de 10 millions d'habitants.

"Je viens de décréter l'état d'urgence. Une décision exceptionnelle dans une période exceptionnelle", a déclaré le président conservateur portugais Marcelo Rebelo de Sousa lors d'une allocution retransmise à la télévision.

"Il ne s'agit pas d'une interruption de la démocratie. Mais c'est la démocratie qui tente d'empêcher une interruption irréparable de la vie des gents", a-t-il expliqué pour justifier cette décision inédite depuis l'avènement de la démocratie en 1974.

Triste record pour l'Italie

La pandémie de coronavirus a tué 475 personnes en Italie dans les dernières 24 heures, le pire bilan enregistré dans un seul pays en une journée, a annoncé mercredi la protection civile.

Désormais, ce sont près de 3.000 personnes (2.978) qui ont perdu la vie en Italie en raison de cette maladie, un bilan très proche de celui de la Chine (plus de 3.200 morts) d'où est partie la pandémie.

Les services sanitaires italiens ont enregistré 4.207 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, un chiffre là encore jamais atteint auparavant.

C'est encore la région de Milan, la Lombardie, qui paie le plus lourd tribut avec les deux tiers des décès recensés.

Mais la hausse des nouveaux cas concerne d'autres régions, notamment la Vénétie et le Piémont avec environ 500 nouveaux cas chacun, ou la Toscane avec une hausse de 300 cas.

Le précédent record sur un jour remonte à dimanche, avec 368 décès sur un jour, un total que la Chine n'a jamais connu, selon les bilans officiels.

Plus de 8.000 morts

Le nouveau coronavirus a fait au moins 8.091 morts dans le monde, et plus de 199.470 cas d'infection ont été dénombrés depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles à 11H00 GMT.

La Chine dénombre 80.894 cas (3.237 décès et 69.601 cas de guérison). Suivent l'Italie avec près de 3.000 morts pour plus de 35.000 cas, l'Iran avec 1.135 morts (environ 17.000 cas), l'Espagne avec 598 morts (13.716 cas), et la France avec 175 morts (7.730 cas).

En Espagne, le parquet a ouvert une enquête mercredi sur une maison de retraite de Madrid endeuillée par la pandémie de coronavirus, qui y aurait fait 19 morts, alors de nouveaux cas étaient signalés dans d'autres établissements.

Le Royaume-Uni, où le seuil des 100 morts a été franchi, a ainsi ordonné la fermeture des écoles à compter de vendredi.

Premier mort annoncé en Turquie, Bangladesh, Moldavie et Burkina Faso. Aux Pays-bas, il y a eu 15 nouveaux dècès, portant le total à 58.

© AP

Plus de 200.000 cas

Plus de 200.000 cas du nouveau coronavirus étaient recensés mercredi dans le monde depuis le début de la pandémie en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles.

Au total, près de 200.680 cas étaient recensés mercredi à 13H GMT. Ce chiffre ne reflète qu'une partie du nombre de cas réels, du fait de la politique de dépistage adoptée par beaucoup de pays consistant à ne tester que les cas nécessitant une hospitalisation. Parmi les personnes contaminées, au moins 80.000 sont aujourd'hui considérées comme guéries et plus de 8.000 sont décédées.

En Irlande, le plus grand stade (80.000 places), le Croke Park, va servir de "drive-in" où les habitants pourront se faire tester pour le nouveau coronavirus dans leur voiture, ont annoncé mercredi les services de santé. "Croke Park est l'un des centres de tests choisi pour le nord de Dublin", selon une porte-parole du service de santé irlandais (HSE). Les tests, qui se font sur rendez-vous, ont commencé mardi.

L'Europe en a pour longtemps

La présidente de la Commission européenne a admis dans une interview au quotidien allemand Bild que les responsables politiques avaient tous "sous-estimé" l'ampleur du danger. "Il s'agit d'un virus qui va nous occuper encore longtemps", a prévenu Ursula von der Leyen, rappelant que l'Europe est "en ce moment l'épicentre de la crise".

Elle a dit espérer un vaccin "avant l'automne".

Les pays membres sont "tous d'accord pour imposer pendant 30 jours une interdiction" d'entrée dans l'UE, "avec quelques exceptions" mineures, selon la chancelière allemande Angela Merkel.

© AP

Confinement

Plus d'un demi-milliard de personnes dans le monde sont appelées par leurs autorités à rester confinées chez elles, pour lutter contre la propagation de la maladie Covid-19, selon un décompte réalisé par l'AFP.

La France, après l'Italie et l'Espagne, est en confinement général pour au moins 15 jours. Mesure similaire en Belgique jusqu'au 5 avril.

En Autriche, toute la province du Tyrol et ses quelques 750.000 habitants ont été placés mercredi soir en quarantaine, isolés du reste du pays en raison de la virulence de l'épidémie de nouveau coronavirus dans cette région alpine, ont annoncé les autorités locales. Le Tyrol est le principal foyer de la maladie en Autriche, avec 474 cas positifs sur 1.646 dans tout le pays (cinq décès).

En Allemagne, la population est appelée à "rester à la maison"; au Royaume-Uni, elle doit éviter tout "déplacement non essentiel", comme en Israël.

En Russie, où les frontières sont fermées aux étrangers, les écoles fermeront du 23 mars au 12 avril et les vols vers la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et les Emirats arabes unis seront suspendues à partir du 20 mars.

Le Pakistan, pays pauvre où les cas augmentent, refuse de confiner ses villes. "Si nous confinons les villes, (...) nous sauverons (leurs habitants) du coronavirus d'un côté, mais ils mourront de faim de l'autre", a expliqué le gouvernement.

Quant aux habitants de Bogotá, la capitale de la Colombie, ils s'apprêtent à jouer les cobayes dans le cadre d'un exercice grandeur nature d'isolement à domicile prévu du 20 au 23 mars. Le but est de préparer la population à une éventuelle mise en quarantaine.

© AP

Inquiétudes économiques

Le patronat français s'inquiète d'un arrêt de l'activité économique, y compris dans les secteurs essentiels, en raison du "changement d'attitude extrêmement brutal" des salariés. Le gouvernement a encouragé mercredi ces derniers à ne pas déserter leurs entreprises quand elles fonctionnent.

BMW va fermer ses usines en Europe et en Afrique du Sud, soit la moitié de ses capacités de production, jusqu'au 19 avril.

L'administration Trump et la Banque centrale américaine annoncent un secours financier massif aux entreprises et aux ménages les plus touchés.

© AP

Etat d'urgence

La Suisse, l'Arménie, la Moldavie et le Kazakhstan ainsi que deux régions d'Ukraine et une du Kirghizstan déclarent l'état d'urgence. Mêmes mesures pour les deux plus grandes villes du Brésil, Rio de Janeiro et Sao Paulo.

Le président chilien Sebastian Piñera a décrété mercredi "l'état d'exception constitutionnel pour catastrophe" permettant le déploiement de l'armée pour le maintien de l'ordre dans le pays, qui compte désormais plus de 200 cas déclarés du nouveau coronavirus. "Aujourd'hui, exerçant mes prérogatives constitutionnelles, j'ai déclaré l'état d'exception constitutionnel pour catastrophe", a déclaré le chef de l'Etat.

© AFP

En 24H, une hausse de 30% en Russie

La Russie a enregistré mercredi 33 nouveaux cas de Covid-19, portant le total à 147, soit une hausse de près de 30% en 24 heures, au lendemain de propos rassurant de Vladimir Poutine.

L'agence de protection des consommateurs, Rospotrebnadzor, en charge des questions de santé publique, a précisé que tous ces cas étaient des Russes probablement infectés lors de voyages à l'étranger "lors des deux dernières semaines".

Scénario cauchemar à Londres

A Londres, des scientifiques disent craindre pour le Royaume-Uni une catastrophe avec des centaines de milliers de morts et un système de santé submergé.

Une estimation de 55.000 cas d'infections dans le pays contre 1.950 officiellement recensés semble "raisonnable", selon le conseiller scientifique du gouvernement, qui juge que moins de 20.000 morts constituerait "un bon résultat".

Un texte de loi sera présenté jeudi pour permettre des arrestations à des fins de santé publique et mobiliser les retraités des services médicaux.

© AFP

Bateau bloqué au Cap

Plus de 1.700 personnes sont bloquées sur un bateau de croisière dans le port sud-africain du Cap (sud-ouest), après avoir voyagé en avion avec un porteur du virus.

Le pape préconise les "câlins"

Le pape François a recommandé aux familles confinées de retrouver ensemble "des gestes de tendresse" comme "un plat chaud, une caresse, un câlin, un appel téléphonique".