L'investiture de Joe Biden a permis de mettre en lumière une étrange tendance aux Etats-Unis : celle de superposer deux masques. Amanda Gorman, la poétesse qui a fait sensation lors de cette journée, est ainsi apparue avec un masque chirurgical sur lequel elle avait placé un autre masque, en tissu. Joe Biden lui-même est à plusieurs occasions apparu avec deux masques, tout comme sa vice-présidente Kamala Harris. Alors, est-ce une coquetterie visant à "cacher" le premier masque ou est-ce réellement utile?

Le Dr Anthony Fauci, qui conseille le président américain au sujet du coronavirus, ne trouve pas illogique de porter deux masques ; il le fait d'ailleurs parfois lui-même. "Deux masques protègent mieux qu'un seul, alors pourquoi ne pas le faire?", s'est-il interrogé sur la NBC. "Deux masques couvrent mieux le nez et la bouche, cela empêche donc mieux les aérosols de passer."

Selon une étude américaine publiée par le magazine Health, porter deux masques pourrait s'avérer une bonne option, surtout lorsque des masques plus performants ne sont pas disponibles. Plusieurs couches protègent en effet mieux qu'une seule. Mais, selon les mêmes experts, cela pourrait aussi avoir des effets négatifs et rendre la respiration difficile. Un avis partagé par le virologue Marc Van Ranst, interrogé à ce sujet par Het Laatste Nieuws.

"Il est vrai que deux masques protègent mieux de notre environnement, mais cela a aussi des désavantages". L'expert flamand, qui y voit une forme de coquetterie, explique que cela augmente surtout le risque de chipoter à son masque, ce qui n'est vraiment pas recommandé. "Deux masques tiennent plus chaud, vous allez donc avoir davantage envie de les retirer. Ils vous empêcheront également de vous faire comprendre." Selon le virologue, "porter un seul masque, chirurgical de préférence, est bien suffisant". Si vous désirez une protection supplémentaire, "ajoutez-y un filtre ou portez un masque FFP2", conseille-t-il.