Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les complotistes n'en finissent plus de faire parler. Convaincus que le virus n'est pas "tel qu'on nous le décrit", ils refusent par exemple de porter le masque, sont contre les distanciations sociales et bien évidemment contre le vaccin. Mais, aux Etats-Unis, certains commencent à changer leur fusil d'épaule.

Comme le pointe le magazine Vice et la RTBF, certaines personnes, férocement opposées au masque, se sont soudain mises à le porter. Pourquoi ? Pour se protéger des personnes vaccinées ! En effet, selon une nouvelle théorie qui circule sur les réseaux sociaux, les personnes vaccinées libéreraient une protéine à même de provoquer des fausses couches chez les autres. Mais également de provoquer des infertilités ou des menstruations régulières.

La science d'un côté...

Scientifiquement, cette théorie n'a aucun sens. La protéine Spike, fabriquée après l'injection du vaccin, va mettre en route le système immunitaire et lui faire produire des anticorps. "Mais rien ne sort du corps", rappelle Muriel Moser, spécialiste de l’immunobiologie à l’ULB, interrogée par la RTBF . "Avoir des dérèglements menstruels parce que vous êtes à côté de quelqu'un de vacciné n'a biologiquement aucun sens", explique-t-elle. Pareil pour les fausses couches et les soucis d'infertilité. Au contraire, c'est plutôt le virus qui risque d'engendrer des complications pour les femmes enceintes.

Les conspirationnistes de l'autre...

Malgré les arguments scientifiques exposés ci-dessus, certains croient dur comme fer à cette nouvelle théorie. Et, pour se protéger des personnes vaccinées, ils seraient capables de tout. Comme l'explique Vice, des influenceurs anti-vaccin se sont mis à recommander le port du masque et la distanciation sociale, deux mesures qu'ils décriaient jusque-là.

Mais, parmi les réseaux de complotistes, tout le monde n'est pas d'accord avec cette nouvelle façon de voir les choses. Si certains se montrent indécis, d'autres en sont convaincus : le masque ne suffira pas à protéger les non vaccinés des personnes vaccinées. Sherri Tenpenny, une antivax de poids, a conseillé à tout un chacun de s'éloigner des personnes vaccinées pour toujours. Larry Palevsky, un autre antivax, voudrait carrément que les personnes vaccinées portent un badge sur le bras afin que "plus personne ne les approche". 

Peu importe les motifs sous-jacents, le fait que plus de gens se mettent à respecter les distanciations sociales et le port du masque est une très bonne nouvelle étant donné que l'on sait que ce sont deux mesures efficaces pour lutter contre le virus.