D’après le Conseil supérieur de la santé, trois groupes seront prioritaires en Belgique pour le vaccin contre le Covid-19. Les premières personnes à bénéficier du vaccin seront le personnel des soins de santé ainsi que les citoyens âgés de plus de 65 ans et ceux qui souffrent d’autres maladies comme le diabète ou encore une insuffisance rénale.

De ce fait, les personnes atteintes de maladies cardiaques, pulmonaires ou considérées elles aussi comme des personnes à risque, devraient aussi, en théorie, pouvoir bénéficier des premiers vaccins.

Toutefois, il faut rappeler que cette recommandation est susceptible d’évoluer en fonction, par exemple, du type de vaccin. En collaboration avec leurs partenaires, le CSS a déterminé qu’environ 4 millions de personnes faisaient partie de ces groupes à risque et prioritaires pour la vaccination contre le Covid-19 en Belgique.

Par ailleurs, il est à noter que tout le monde ne pourra pas recevoir le vaccin. Pour des causes médicales essentiellement : certaines personnes, atteintes d’une malade épuisant leur système immunitaire, risquent de ne pas réagir favorablement.

Pour celles-ci, d’autres solutions que la vaccination sont en cours d’expérimentation. Notamment aux États-Unis, où le traitement Regeneron a été autorisé en urgence. Ce traitement fonctionne par thérapie aux anticorps. Ces derniers imitent ce que le système immunitaire fait après la contamination, en allant bloquer la pointe du virus qui lui permet de s’attacher aux cellules humaines et de les pénétrer.

Il est considéré comme plus efficace pendant la phase initiale de l’infection mais moins pendant la deuxième phase, quand le danger n’est plus le virus lui-même mais la surréaction du système immunitaire qui s’attaque aux poumons et à d’autres organes.