Comme tous les jours, le centre national de crise a fait le point sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en Belgique. S'il est à noter que le pays a passé la barre des 100 morts et des 4.200 cas, il y a tout de même une tendance rassurante à souligner. En effet, comme l'a montré Marius Gilbert, chercheur en épidémiologie à l’Université Libre de Bruxelles, "le nombre de nouvelles hospitalisations a diminué pour le deuxième jour consécutif". Mais l'on est encore loin de l'objectif à atteindre. " Les chiffres nous démontrent malheureusement de façon très pénible que nous sommes en plein dans la situation d’urgence, en plein dans la pandémie", avertit Benoît Ramacker, porte-parole du centre national de crise. "C’est une période durant laquelle chacun doit prendre ses responsabilités et il est inacceptable que certains ne respectent toujours pas les mesures instaurées. Certains prennent cela comme des vacances alternatives. Ce n’est pas le moment pour prendre l’apéritif avec ses voisins".

Une précision a été apportée concernant le nombre de contaminations au Covid-19. 4% des 4.269 personnes atteintes sont des membres du personnel soignant, a révélé le centre de crise.

Parmi les cas détectés en Belgique depuis le début de l'épidémie, 122 personnes sont mortes. Mais le centre de crise n'exclut pas que le nombre soit plus important. "Toutes les personnes qui décèdent en dehors des hôpitaux ne sont pas testées systématiquement, a détaillé Emmanuel André. C’est possible qu’il y ait des décès qui ne soient pas compris dans les chiffres que nous vous présentons".

Enfin, les experts ont tenu à rassurer quant à une possible pénurie de matériel de protection dans les hôpitaux. "Il y a en Belgique un groupe de travail qui fait un état des lieux de la situation, au jour le jour, pour éviter cette pénurie", a conclu Emmanuel André.


Si vous n'arrivez pas à lire l'infographie :