Selon les derniers chiffres publiés par Sciensano, entre le 23 et le 29 août, la moyenne des contaminations a baissé de 12% par rapport à la période de sept jours précédente. Elle s'élève maintenant à 438 nouveaux cas quotidiens. Les hospitalisations (-42%) et les décès (-37%) connaissent également la même tendance.

"Nous ne nous exprimerons pas longuement aujourd'hui", indique d'emblée Yves Van Laethem, porte-parole intefédéral. "La situation n'a guère changé par rapport aux données communiquées lors du point presse de lundi."

Ce dernier détaille tout de même, concernant les derniers chiffres: "Au niveau régional, on constate, que ce soit à Bruxelles ou dans les provinces, une diminution. Cette diminution est de l'ordre de 4 à 28%. Seules les provinces du Brabant flamand et du Brabant wallon connaissent encore une petite augmentation."

En ce qui concerne la province de Liège, qui a connu dernièrement une augmentation importante de l'ordre de 31%, Yves Van Laethem précise: "Il faut relativiser ce chiffre car si on regarde en nombre absolu, cela correspond à 39 cas en moyenne par jour. Donc beaucoup moins que ce que l'on a pu avoir à Anvers ou à Bruxelles par exemple."

Des conseils dans les écoles et aux abords

Antoine Iseux, porte-parole du centre de crise, a ensuite pris la parole pour rappeler les bons usages à avoir, en mettant l'accent sur la rentrée scolaire, notamment dans le secondaire. "Il est demandé aux élèves du secondaire de porter un masque en papier ou en tissu durant la journée. Ce n'est pas des plus agréables, mais cela doit devenir un réflexe sain. Et vu que le masque sera porté toute la journée, il faut veiller à la bonne hygiène de ce masque. Un masque en tissu par exemple peut être facilement lavé. Prévoyez également un petit sac de congélation pour entreposer les masques, quand ils sont retirés sur le temps de midi par exemple."

Le porte-parole du centre de crise insiste encore sur l'importance d'être vigilant aux abords des écoles. "Porter un masque est aussi important à ces endroits, comme respecter les distances avec les autres, qu'on soit un élève ou un adulte. Le virus prospérant de contacts rapprochés et prolongés, on déconseille fortement aux parents de discuter agglutinés près de la grille de l'école."

Enfin, Antoine Iseux ajoute qu'en rentrant de l'école, il est important que l'élève retire son masque mais ne le dépose pas n'importe où (table de cuisine ou du salon). Il rappelle l'importance aussi à ce moment du lavage des mains, qu'il faut veiller à bien désinfecter.