"Masques de protection: rupture de stock". L'affiche est placardée depuis plusieurs jours sur les portes vitrées d'une pharmacie du centre de Bruxelles. Une forme de panique semble gagner du terrain et la razzia sur les masques de protection et les gels hydroalcooliques dans les pharmacies en témoigne. Les annulations de voyages, de conférences de presse et les fermetures d'écoles également. L'inconnu autour de ce nouveau virus et l'absence actuelle de traitement peuvent alimenter ce sentiment de peur.

Mais quelles sont au juste la contagiosité et la létalité du virus ?


Actuellement, les chiffres précis du coronavirus sont inconnus, car tous les porteurs du virus n'ont pas fait l'objet d'un test. Mais parmi les personnes détectées, on en dénombre environ 100.000 infectées et près de 3.200 en sont mortes en un peu plus de deux mois. On estime à environ 53.000 le nombre de personnes qui en sont guéries.

A titre de comparaison, chaque année, la rougeole provoque 140.000 décès. La grippe saisonnière, elle, tue entre 300.000 et 650.000 personnes sur un milliard de contaminées. En Belgique, environ 1000 personnes ont succombé à la grippe sur la saison 2018-2019 et environ 60.000 en Europe.

Des mesures de prudence indispensables

Même si les taux de contagiosité et de létalité du Covid-19 sont plus faibles, le virus n'est pas pour autant inoffensif, car l’on n’a pas encore fait d’anticorps et qu'aucun vaccin n'existe.

Des mesures de prudence doivent donc être prises pour éviter toute contamination, comme éviter tout contact physique, se laver les mains régulièrement, jeter son mouchoir dans une poubelle fermée après usage, tousser dans son coude ou dans un mouchoir, garder une distance suffisante lorsqu'un discute de visu avec un interlocuteur, éviter les lieux fort fréquentés, ou encore contacter le numéro 0800 14 689 en cas de doute.

Selon l'OMS, le taux de létalité du Covid-19 s’élève, ce vendredi 6 mars, à 3.4%. Il est donc plus faible que celui du SRAS (9%) ou ceux enregistrés chaque année lors des épidémies de grippe aviaire (60%) et de variole (30%). Il est toutefois plus important que celui de la grippe saisonnière (0,14 %). Le pourcentage du Covid-19 augmente si les personnes sont plus âgées ou souffrant déjà d'une maladie chronique. Le virus semble, pour le moment, inoffensif sur les plus jeunes en bonne santé.