L'organisme s'inquiète en effet que de nombreuses personnes annulent à nouveau leurs rendez-vous médicaux et repoussent les traitements à cause de l'augmentation des cas de Covid-19 de ces dernières semaines. "Retournez chez les médecins: en cas de cancer, chaque jour compte. 44 % de diagnostics en moins, c'est 44 % de cancers qui pourraient être pris en charge trop tard, avec parfois un pronostic fatal", souligne la fondation. La fondation constate en effet une nouvelle baisse de fréquentation chez les médecins malgré les avertissements sur les conséquences des reports de diagnostics ou de traitements. "Si la chute du nombre de diagnostics est inquiétante, c'est qu'elle entraîne pour les patients le risque de devoir recourir à des traitements plus agressifs, sans parler d'un pronostic moins favorable", indique l'organisme.

Au-delà des risques liés à la prise en charge tardive, si cette tendance se confirme, les hôpitaux et services d'oncologie risquent à un moment donné de se trouver face à une charge de travail accrue car il y aura les rattrapages et les nouveaux cas à traiter conjointement, selon la Fondation contre le Cancer.

L'association souhaite également rassurer les patients sur les mesures d'hygiène dans les hôpitaux. "A l'heure actuelle, tout a été mis en œuvre pour éviter le risque de contamination: trajets des patients, masques disponibles pour tous, gel désinfectant dispensé partout, tout est bien organisé et contrôlé, ce qui n'était pas le cas tout au début de la crise", étaye le Dr. Awada, responsable du Département d'Oncologie Médicale à l'Institut Jules Bordet.

Selon les chiffres publiés à la mi-juillet par la fondation, ce sont les personnes âgées, les plus vulnérables, qui ont le moins consulté, principalement les plus de 80 ans (51%).

La Fondation contre le Cancer a énuméré les symptômes qui méritent une visite chez le médecin sur son site et appelle la population à le consulter.