"Si nous ne faisons pas tout ce qui est possible, le nombre dont vous parlez (2 millions Ndlr) n'est pas seulement envisageable mais malheureusement très probable", a répondu le directeur des Situations d'urgence de l'OMS, Michael Ryan, interrogé lors d'une conférence de presse.

"Si nous ne continuons pas à faire plus, à évoluer, dans la nature et l'échelle et l'intensité de notre coopération, alors oui, nous allons contempler ce nombre et malheureusement même plus élevé. Le temps de l'action est maintenant", a ajouté M. Ryan.

"Il ne s'agit pas seulement de tester et tracer, pas seulement (d'effectuer) les soins médicaux, pas seulement (d'appliquer) la distanciation sociale, pas juste (de travailler sur) les vaccins, faites tout cela à la fois", a martelé M. Ryan.

La pandémie de Covid-19, qui a démarré à la fin 2019 en Chine avant de se répandre au fil des mois dans le monde entier, est en passe, dans les jours qui viennent de franchir la barre du million de morts.

Selon le dernier décompte de l'AFP, vendredi à 11H00 GMT, au moins 984.068 personnes étaient mortes du Covid-19 dans le monde.

Plus de 32.298.410 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués mais le nombre d'infections est jugé bien plus élevé, de nombreuses personnes échappant à un recensement.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 202.827 décès. Viennent ensuite le Brésil avec 139.808 morts, l'Inde avec 92.290 morts, le Mexique avec 75.439 morts et le Royaume-Uni avec 41.902 morts.