La vaccination sera volontaire mais "fortement" recommandée, a expliqué le dirigeant singapourien au cours d'une allocution télévisée. 

"Parce qu'en vous vaccinant vous ne vous protégez pas seulement vous-mêmes. Vous aidez à protéger les autres, notamment vos proches".

La cité-Etat d'Asie du Sud-Est est ainsi parmi les premiers pays au monde à donner son feu vert à un vaccin contre le Covid-19.

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, Bahreïn, l'Arabie saoudite et le Mexique ont déjà approuvé le vaccin de l'alliance américano-allemande.

L'île pense avoir assez de vaccins pour vacciner sa population de 5,7 millions d'habitants d'ici au troisième trimestre 2021, selon le Premier ministre.

Les soignants, les plus âgés et les plus vulnérables auront la priorité. Le vaccin sera gratuit pour les Singapouriens et les résidents, ont précisé les autorités.

Le Premier ministre a parallèlement annoncé un assouplissement des restrictions à partir du 28 décembre grâce à une baisse marquée des contaminations.

Le nombre de personnes pouvant se rassembler à l'extérieur et le nombre d'invités à un domicile, passera de cinq à huit maximum.

Un plus grand nombre de personnes sera aussi autorisé à entrer dans les centres commerciaux, les lieux de culte et les lieux de loisir.

Singapour a réussi à maîtriser la propagation du virus avec un total de 58.000 contaminations et 29 morts dus au coronavirus.

Si les frontières de la cité-Etat restent fermées à la plupart des voyageurs étrangers, la vie est revenue quasiment à la normale pour ses habitants.