Le laboratoire scientifique et technologique (DSTL) du ministère de la Défense avait été chargé d'évaluer l'activité anti-virale du répulsif anti-insectes Mosi-guard Natural, contenant du Citriodiol, issu de l'huile essentielle de l'eucalyptus citronné (ou eucalyptus citriodora).

Au terme de cette étude, il fait état que le produit anti-moustique Mosi-guard Natural peut neutraliser le nouveau coronavirus.

Le produit a été appliqué directement sur le SARS-CoV-2 sous forme de gouttes ainsi que sur une peau synthétique en latex, expose le communiqué cité par l’agence AFP. Dans les deux cas, il s'est montré efficace contre le virus.

Cette recherche, qui n'a pas été évaluée par des pairs, "a pour but de servir de base à d'autres organismes scientifiques engagés dans des recherches sur le virus et de possibles solutions", a souligné le ministère de la Défense britannique. 

La prudence est toutefois de mise car de nombreuses spéculations circulent au sujet de remèdes ou de protections contre le coronavirus, basées sur des études qui n'ont pas encore été validées par des pairs. 

Un spray déjà utilisé par l'armée

Au mois de mai, le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a déclaré que les forces armées du pays se servaient de cet anti-moustiques pour se protéger contre le coronavirus. Il avait indiqué, à l'époque, que le spray avait été fourni au personnel après que le chirurgien général des forces armées avait informé qu'il "ne ferait aucun mal" et qu'il devait être utilisé comme "couche supplémentaire de protection".