"Cette variante du coronavirus est plus hautement transmissible que toutes celles trouvées jusqu'à présent sur l'île. Le nouveau variant est aéroporté, les gouttelettes peuvent rester en suspension dans l'air pendant près d'une heure", a déclaré Neelika Malavige, immunologiste à l'université de Sri Jayawardenapura.

Le pays craint l'apparition d'une troisième vague dans les prochaines semaines. "Au cours des deux prochaines périodes d'incubation, la maladie peut évoluer vers une troisième vague", a mis en garde un inspecteur de santé publique du pays. Les autorités sanitaires sont particulièrement inquiètes quant à la propagation de ce nouveau variant suite aux nombreuses festivités organisées à l'occasion du Nouvel An, qui avait lieu le 14 avril. 

Le Sri Lanka, comme beaucoup d'autres pays, connaît une forte augmentation du nombre de cas de coronavirus. Selon le directeur général des services de santé du pays, le Dr Asela Gunawardena, les jeunes sont désormais plus susceptibles de développer une forme grave et les patients présentent plus de difficultés respiratoires, nécessitant une admission en soins intensifs et de l'oxygène.