Pour faire face à l’épidémie de Covid-19, les hôpitaux doivent non seulement augmenter leurs capacités de lits, mais aussi leurs stocks de matériel médical, quitte à faire appel à la solidarité de la population pour y parvenir. 

C’est ainsi que le CHU Saint-Pierre à Bruxelles a lancé une campagne de dons visant à financer dix nouveaux respirateurs nécessaires à l’ouverture d’une deuxième unité de soins intensifs. La somme récoltée permettra d’amortir le surcoût.

La liste des produits manquants est longue

Et alors que le gouvernement annonce l’arrivée cette semaine en Belgique de plusieurs millions de masques chirurgicaux (pour le personnel des soins de santé) et de masques FFP2 (pour le personnel en contact avec des patients contaminés), sur le terrain, on s’inquiète toujours d’une pénurie de matériel médical sans précédent. Au point que la Fédération hospitalière Santhea, qui regroupe 37 hôpitaux, essentiellement publics, de Wallonie et de Bruxelles, a lancé elle aussi une campagne de communication visant à inciter les particuliers comme les entreprises, à offrir le matériel dont ils disposeraient.

On parle ici de masques bien sûr, mais aussi de produits désinfectants pour les sols et les surfaces, de combinaisons intégrales, de lunettes ou de visières, de gants, etc. La liste est malheureusement très longue, commente Santhea. On la retrouvera au bas de cet article.

"Il nous reste 1560 masques FFP2"

Le CHU Ambroise Paré de Mons (415 lits) fait partie de ces institutions où la situation devient critique. À l’heure actuelle, nous explique le directeur général Stéphane Olivier, c’est surtout le manque de masques qui guette. "Il nous reste 1560 masques FFP2 et 20000 masques chirurgicaux. Mais ils partent à une vitesse croissante. Des livraisons sont annoncées et si elles arrivent, ce sera un grand soulagement. Mais si des entreprises ont des masques conformes (marqués CE), cela nous intéresse. Mais attention, on ne demande pas que les gens nous cousent des masques eux-mêmes."

Le CHU Ambroise Paré, où sont hospitalisés plusieurs dizaines de patients Covid-19, a également besoin de produit désinfectant pour le sol, de blouses de protection, de lunettes ou de visières intégrales.

La liste du matériel manquant, à l’heure actuelle, selon Santhea :

- Masques FFP2

- Masques FFP3

- Masques FFP1

- Masques chirurgicaux

- Masques visiteur

- Surblouses de protection manches longues

- Salopettes ou combinaisons intégrales

- Tabliers de protection

- Lunettes de protection totalement fermées ou visières intégrales

- Bonnets ou charlottes

- Tabliers stériles

- Solutions hydroalcoliques pour le lavage des mains

- Gants stériles ou non stériles

- Frottis nasopharyngés

- Désinfectant de sol

- Désinfectant de surface

Plus de détails sur les caractéristiques exactes de ce matériel sur Santhea.be. Ceux qui voudraient effectuer des dons, peuvent prendre contact en adressant un mail à corentin.leterme@santhea.be .