Les autorités sud-africaines ont saisi des centaines de faux vaccins COVID-19 à la suite d'une alerte mondiale lancée par Interpol. Quelque 400 ampoules, l'équivalent d'environ 2 400 doses, contenant le faux vaccin ont été trouvées dans un entrepôt de Germiston, dans la province du Gauteng. Les agents ont également découvert une large quantité de faux masques et arrêté trois ressortissants chinois et un ressortissant zambien.

En Chine, la police a réussi à identifier un réseau de vente de vaccins COVID-19 contrefaits. Elle a procédé à une descente dans les locaux de fabrication, arrêté 80 suspects, et saisi plus de 3 000 faux vaccins.

Depuis le début de la pandémie, des faux vaccins sont vendus par des réseaux criminels à des prix mirobolants, parfois sur le dark web. "Nous nous félicitons de ce résultat, mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg en ce qui concerne la criminalité liée au vaccin COVID-19", a déclaré le Secrétaire Général d'Interpol, Jürgen Stock. "Suite à notre avertissement selon lequel les criminels s'attaqueraient à la distribution des vaccins COVID-19, tant en ligne que hors ligne, Interpol continue d'apporter son plein soutien aux autorités nationales qui s'efforcent de protéger la santé et la sécurité de leurs citoyens."