Comme nous vous l'avons déjà annoncé, l'Union européenne a doublé ses commandes de vaccin Pfizer. 300 millions de doses supplémentaires ont ainsi été commandées. Il s'agit d'une très bonne nouvelle et cela donne un coup d'accélérateur dans les campagnes de vaccination des différents pays européens.

En Belgique, grâce à cette commande, il se pourrait que 70% de la population soit déjà vaccinés d'ici la fin de l'été. Invité sur le plateau du 19h30 de la RTBF, Frank Vandenbroucke a exprimé sa satisfaction. "Tout dépend toujours évidemment des livraisons. Mais sur base de ce que l'on sait maintenant, c'est un objectif réaliste. Et la bonne nouvelle, c'est que l'on peut annoncer que, dès le mois de juin, on pourra commencer à vacciner toute la population. C'est-à-dire que les groupes à risque qui sont prioritaires seront vaccinés avant l'été."

Cela veut-il dire que l'on aura un été normal? "Il est trop tôt pour l'affirmer", tempère le ministre de la Santé. "Si on peut commencer à vacciner les jeunes dès le mois de juin, cela prendra évidemment du temps. Je ne peux donc pas préjuger de comment l'été va se dérouler. Mais quand même, c'est le début, vraiment, de la liberté que l'on va retrouver." Et le ministre d'ajouter: "Il est important de faire baisser la circulation du virus, de respecter les mesures, la quarantaine, de bien organiser le testing... Tout cela est ultra important. Mais en fin de route, la vaccination est le facteur clé pour pouvoir regagner une vie normale."

L'initiative de Jan Jambon? "Ca n'avait pas de sens"

Interrogé sur l'initiative de Jan Jambon qui a tenté d'acheter des vaccins Pfizer exclusivement pour la Flandre, Frank Vandenbroucke réagit: "C'était de toute façon impossible car Pfizer négocie avec la Commission européenne. Et ce n'est que dans le cadre des négociations organisées par l'Union européenne que l'on peut acheter des vaccins. Ça n'avait donc aucun sens. Et d'ailleurs, heureusement que l'Europe organise cela car grâce à cette organisation commune européenne, un petit pays comme la Belgique a accès à une partie équitable de ces livraisons."