Le virologue et porte-parole interfédéral, Yves Van Laethem, était ravi des mesures annoncées ce mercredi lors du Conseil national de sécurité.

Interrogé ce jeudi matin par Bel RTL sur la phase 3 du déconfinement, il apporté son point de vue sur les changements prévus ce lundi 8 juin.

Yves Van Laethem s'est notamment prononcé sur la "bulle personnelle élargie" qui autorisera des contacts rapprochés avec 10 personnes par semaine.

"C'est à la fois une bouffée d'oxygène énorme au niveau psychologique et social car on ne doit plus faire d'arbitrages entre les gens que l'on voit ou que l'on ne voit pas, en tout cas beaucoup moins. Ça permet de limiter sur une période de 15 jours, qui est l'incubation maximale de la pathologie, à une vingtaine de personnes les contacts immédiats. Et donc ça permet d'avoir un suivi des contacts gérable même si ce n'est pas encore le retour à la normale. Le retour à la normale rendrait le suivi plus complexe si un problème survenait", indique-t-il.

Les 6 règles d'or

L'infectiologue du CHU Saint-Pierre rappelle cependant l'importance de continuer à respecter les règles sanitaires en vigueur. Surtout vis-à-vis des personnes à risque.

"Il faut accueillir les personnes âgées, elles sont dans la demande de contacts à nouveau. Mais il faudra poursuivre cette distanciation. Et d'ailleurs les 10 personnes que l'on peut voir, il ne faut pas les prendre dans les bras, les embrasser. Il faut toujours faire attention aux 6 règles de base", insiste-t-il.

Enfin, Yves Van Laethem met en garde également sur un relâchement qui pourrait avoir comme conséquence un éventuel retour en arrière. "On peut dire qu’on a reçu un permis de conduire pour rouler seul, sans moniteur. Mais les règles du code de la route subsistent et si on ne les respecte pas, on peut nous retirer le permis."