L’Europe éteint l’incandescent

La Commission européenne a sonné le glas, en mars dernier, des ampoules à incandescence et des lampes halogènes inefficaces. Ces lumières énergivores devraient ainsi disparaître d’ici à 2012.

La Commission européenne a sonné le glas, en mars dernier, des ampoules à incandescence et des lampes halogènes inefficaces. Ces lumières énergivores devraient ainsi disparaître d’ici à 2012.

Ces mesures visent à la réduction de la facture énergétique européenne. Selon la Commission, l’économie pourrait se chiffrer à 11 milliards d’euros par an, soit la consommation en électricité de la Belgique jusqu’en 2020. Les ampoules fluorescentes compactes ou à basse consommation utilisent, en effet, 75 % de moins d’énergie que celles traditionnelles. Même si les ampoules fluorescentes se révèlent plus onéreuses à l’achat, vu leur durée de vie plus importante et leur faible consommation, le portefeuille de l’utilisateur y gagne in fine. Quant aux lampes halogènes "efficaces", l’économie énergétique se situe entre 25 et 50 %.

En outre, la Commission estime que ces mesures pourraient entraîner une baisse d’émission de CO2 de près de 32 millions de tonnes, dont 800 000 tonnes en Belgique.