Les médecins craignent un vaccin anti-grippe mal testé

Les médecins craignent de devoir endosser eux-mêmes la responsabilité des éventuelles complications qui pourraient subvenir après l'administration d'un vaccin anti-grippe H1N1. Notre dossier sur la grippe

Les médecins craignent un vaccin anti-grippe mal testé
©AP
BELGA

Ce vaccin a été mis au point très rapidement et, de ce fait, la procédure de test a été raccourcie. "Certains médecins sont sceptiques par rapport à ce vaccin", explique Rufy Baeke, du syndicat des médecins flamands. "Il a été testé à la va-vite et les éventuels effets secondaires n'ont pas été bien cernés".

Marc Van Ranst, du Commissariat Influenza, estime cette critique non-fondée. "Les directives ont été clairement communiquées et on va continuer à le faire. Celui qui craint des suites judiciaires pourra toujours se référer au fait que le vaccin a été autorisé par les autorités compétentes, en Belgique et en Europe".