Les mères qui travaillent ne perturbent pas le développement de leurs enfants

Les mères qui travaillent à l'extérieur sont parfois critiquées car leur absence serait dommageable au développement de leurs enfants. Il s'agit d'un mythe car une large étude a révélé que les enfants dont les mères travaillent à l'extérieur ne souffrent d'aucun effet négatif tant en ce qui concerne leur développement mental que leur comportement.

Les mères qui travaillent ne perturbent pas le développement de leurs enfants
©julie de bellaing
BELGA

Il s'agit d'un mythe, souligne le journal britannique The Observer car une large étude a révélé que les enfants dont les mères travaillent à l'extérieur ne souffrent d'aucun effet négatif tant en ce qui concerne leur développement mental que leur comportement.

L'enquête a été menée auprès de 17.000 Britanniques et de leurs enfants, nés dans les années nonante. Résultat: les performances des enfants, dont les mères ont repris le travail dans les mois précédant leur premier anniversaire ne sont pas plus mauvaises ni en ce qui concerne leur comportement, ni en ce qui concerne leurs capacités intellectuelles.

Selon le chercheur Heather Joshi, ces résultats montrent qu'un entourage familial stable est en réalité plus important bien qu'on y prête peu d'attention.

Il souligne, en effet, que la société a beaucoup changé: l'accueil des enfants s'est amélioré, le marché de l'emploi offre plus de flexibilité et les pères s'impliquent davantage.