Le sexe de bébé: seulement après l'accouchement

Une recommandation non-contraignante du Conseil de l'Europe pourrait interdire aux futurs parents de connaître le sexe de leur enfant avant la naissance. Et ce pour faire face au taux inquiétant d'avortements sélectifs dans certains pays de l'est.

Le sexe de bébé: seulement après l'accouchement
©Bruno Devoghel

Une recommandation non-contraignante du Conseil de l'Europe pourrait interdire aux futurs parents de connaître le sexe de leur enfant à venir, rapporte le site 7sur7.be. Et ce pour faire face au taux inquiétant d'avortements sélectifs dans certains pays de l'est. En Arménie, et en Albanie notamment, le nombre de filles nées chute contrairement au nombre de garçons.

Nous ne sommes pas à l'abri pour autant dans les pays de l'Ouest. Cette proposition risque donc de provoquer de vives réactions de la part des futurs parents et des médecins. Sur Internet, les commentaires négatifs commencent à tomber.

Interrogé par 7sur7.be, le professeur Gillian Lockwood estime que cela sera difficile à appliquer, de nombreux couples ayant appris à reconnaître eux mêmes le sexe de leur future progéniture. Gilliam Lockwood fait remarquer également que de nombreux parents souhaitent savoir à l'avance s'ils vont accueillir une petite fille ou un petit garçon seulement afin de préparer son arrivée.

Sur le même sujet