La brosse à dents, ça ne se prête pas

C’est un fait que les dentistes constatent à longueur de temps et déplorent régulièrement : l’hygiène dentaire des Belges laisse à désirer.

L.D.
La brosse à dents, ça ne se prête pas
©n.d.

C’est un fait que les dentistes constatent à longueur de temps et déplorent régulièrement : l’hygiène dentaire des Belges laisse à désirer. Non seulement ils ne se lavent pas suffisamment les dents, pas assez longtemps non plus mais en outre, ils ne sont pas toujours capables de le faire correctement. La plaque dentaire restante en témoigne : si les patients s’appliquent relativement bien sur les dents antérieures et les faces externes, ils ont tendance à négliger les dents postérieures ainsi que les espaces interdentaires. Les cure-dents, brossettes, fil dentaire, bains de bouche ne font pas partie du quotidien de la majorité qui estime ce petit geste quelque peu fastidieux.

Une récente (novembre 2011) étude de l’Inami, réalisée auprès de 1330 ménages belges, révélait que si 50,5 % des Belges affirment se brosser les dents deux fois par jour, 3 % ne se les brossent carrément jamais ! Et parmi les jeunes âgés de 12 à 34 ans, de 5 à 7 % ne le font pas quotidiennement. La porte ouverte aux bactéries, et avec elles les caries, gingivites et autres joyeusetés

Pour nous effrayer, un spécialiste en produits de soins bucco-dentaires nommé Colgate a imaginé une campagne illustrée par d’affreux vilains petits méchants envahisseurs peuplant nos brosses à dents. Prénommés Poussiéreux, Postillon, Atchoum ("qui adore bondir de la toilette quand on tire la chasse d’eau pour atterrir sur la brosse à dents et y faire la fête avec ses amis") et Cracra (la cellule de peau morte), ils illustreront des masques en carton qui seront distribués dans le cadre de cette campagne de sensibilisation, de même que 3000 brosses à dents, à l’occasion des carnavals de Stavelot et de Halle. Prêchant pour son fond de commerce, il lance une campagne invitant la population à changer régulièrement de brosse à dents, soit tous les trois mois selon les conseils des dentistes. Au-delà de cette limite, elle s’avérera moins efficace. Et si on a été malade, qu’il s’agisse d’un rhume, d’un mal de gorge, d’une infection buccale, il est également recommandé de la changer.

Pas avare en conseils, l’entreprise commerciale livre généreusement aux consommateurs un certain nombre de conseils d’utilisation de la brosse à dents. En changer est une chose, la ranger correctement en est une autre. Ainsi, après usage, est-il recommandé de la placer verticalement, tête en haut et d’éviter qu’elle fréquente une autre petite congénère. Histoire d’empêcher les envahisseurs invisibles de se loger dans les poils et de limiter la propagation des bactéries et des microbes résultant par exemple d’un rhume ou d’une grippe bien de saison. Après usage, si la gestuelle n’est pas automatique, il convient de bien rincer la brosse sous l’eau froide, la secouer énergiquement avant de la laisser sécher dans un endroit propre, de préférence éloigné des cuvettes de WC, si celui-ci se trouve dans la salle de bains, est-il encore précisé. Inutile de couvrir la tête d’un étui, la brosse à dents ne prend généralement pas froid.