Mais où se cachent les pigeons pour mourir ?

A New York, les oiseaux à la grise robe sont entre 1 et 7 millions. Comment se fait-il que l'on retrouve si peu de dépouilles dans la ville?

Mais où se cachent les pigeons pour mourir ?
©Fahy
Rédaction en ligne

Dans une ville comme New York, les pigeons comptent entre 1 et 7 millions de congénères. Comment se fait-il que l'on retrouve si peu de dépouilles dans la ville? Un article de "The Atlantic City" se penche sur la question.

L'espérance de vie d'un pigeon est de 15 ans. Mais selon le spécialiste David Seerveld, la durée de vie de l'oiseau à la grise robe ne dépasse généralement pas les cinq ans. Les aigles et les faucons sont les principaux prédateurs des pigeons dans les villes américaines. Les chats font également figure de menace pour les volatiles.

Mais tout cela ne nous dit pas où finissent les carcasses des gris volatiles lorsqu'ils passent l'arme à gauche. Pour Gary Graves, un chercheur spécialiste des oiseaux, les charognards se débarrassent rapidement des corps. "A Atlanta, d’avril à octobre des mouches peuvent réduire une carcasse de moineau en un tas de plumes en quelques jours. Et en hiver, les ratons laveurs, les rats, les chats, les renards, les coyotes et les vautours nettoient les morts.»

Quant aux pigeons qui meurent de leur belle mort, ils ne font pas ça en public. «Ils rampent souvent en dessous d’un bâtiment ou dans un espace confiné, parce qu'ils sont vulnérables et ils ne veulent pas être mangés vivants lors leurs derniers instants», explique Gary Graves.