Heureux au travail, heureux dans sa vie privée

Près de 60% des Belges se disent ainsi moins heureux dans leur vie privée lorsqu'ils ne se sentent pas bien dans leur job.

Heureux au travail, heureux dans sa vie privée
©Reporters
Belga

Le bien-être des travailleurs est intrinsèquement lié à leur bonheur dans la vie privée, selon une enquête de Stepstone publiée jeudi. Près de 60% des Belges se disent ainsi moins heureux dans leur vie privée lorsqu'ils ne se sentent pas bien dans leur job. L'impact de la vie privée sur la vie professionnelle est considérablement moindre, mais assez positif, relève Stepstone. Ainsi, 38% des Belges se disent plus heureux au travail lorsque tout va bien dans leur vie privée. "Il s'agit d'une information très importante pour les entreprises", estime Michel Tubbax de Stepstone Belgique. "Des employés qui ne sont pas heureux au travail ne seront pas seulement moins motivés dans leur job, ils seront également moins heureux dans leur vie privée. Cela peut les mener à des problèmes de santé et à des problèmes psychologiques, voire à quitter l'entreprise."

Il s'agit également d'une information intéressante pour les employés belges, poursuit-il. "Si vous n'êtes pas heureux au travail, vous avez en effet tout intérêt à vous lancer dès maintenant à la recherche d'un nouveau job, avant d'être vraiment malheureux et de soumettre votre entourage à cette pression."

Plus de 14.800 entreprises et individus ont été interrogés par Stepstone entre mars et avril 2012, dans sept pays d'Europe dont la Belgique.

Les Européens du sud moins satisfaits de la vie que ceux du nord après 60 ans

Les Européens du Sud de plus de 60 ans se disent moins satisfaits de la vie que les Européens du Nord, selon une étude de l'Institut national d'études démographiques (Ined) publiée jeudi à Paris. En Belgique, 36% des citoyens et 44% des citoyennes se sont déclarés heureux de leur vie. Selon cette étude qui compile plusieurs enquêtes européennes, les différences sont très marquées entre le nord et le sud de l'Europe: ainsi 69% des Danois et 65% des Danoises se disent heureux de leur sort, de même que 60% des Néerlandais 55% des Néerlandaises. Mais seuls 20% des Français et 14% des Françaises, ou 15% des Italiens et 17% des Italiennes s'estiment satisfaits. La Belgique se situe dès lors dans la moyenne.

En général, les hommes se disent plus volontiers satisfaits de leur sort que les femmes: 39% des Européens de plus de 60 ans se placent dans cette catégorie contre 34% des Européennes du même âge.

Hommes ou femmes, les personnes vivant en couple se disent aussi plus satisfaites que les célibataires: 41% des Européens âgés de 60 ans et plus vivant en couple se déclarent très satisfaits de la vie, contre 33% de ceux vivant seuls.

La santé apparaît comme le premier critère influant la perception de satisfaction. Ainsi, 38% des femmes vivant seules et n'ayant pas d'incapacités se déclarent très satisfaites de la vie, contre 19% de celles ayant des incapacités sévères.


Sur le même sujet