Baumgartner: "J'ai cru que j'allais perdre connaissance"

L'Autrichien Baumgartner a réussi son défi : dépasser le mur du son. Le saut a été suivi en direct par plusieurs millions d'internautes. Revivez en vidéo le saut dans son intégralité.

afp
Baumgartner: "J'ai cru que j'allais perdre connaissance"

La parachutiste autrichien Felix s'est posé sans encombre dimanche après un saut d'une altitude record d'un peu plus de 39.000 mètres dans le ciel du Nouveau-Mexique (sud-ouest).

Lors de sa descente, qui a duré environ huit minutes, il a battu le record du monde de saut en chute libre détenu depuis 1960 par un ancien colonel de l'Armée de l'air américaine, Joe Kittinger (31.333 m).

L'Autrichien a atteint une vitesse supérieure à 1.100 km/h mais les membres de la mission Red Bull Stratos n'ont pas encore confirmé s'il avait réussi à franchir le mur du son en chute libre, ce qui serait une première.

Le saut a été suivi en direct par plusieurs millions d'internautes.

Baumgartner avait décollé à 09H30 (15H30 GMT) et son ascension a duré plus de deux heures et demie. Arrivé à l'altitude programmée, après une longue check-list, il s'est élancé dans le vide tête en avant et a atteint sa vitesse maximale assez rapidement, après quelques dizaines de secondes.

Il a ensuite ouvert son parachute et s'est posé sans encombre, rapidement rejoint par des membres de son équipe en hélicoptère.

Felix Baumgartner a atteint 1,24 fois la vitesse du son lors de sa chute libre record dimanche d'une altitude de plus de 39.000 mètres, a-t-on indiqué de source officielle.

La vitesse atteinte était nettemment plus rapide que le chiffre de 1.136 km/heure annoncé plus tôt lors d'une conférence de presse par une porte-parole de l'équipe du parachutiste.

"J'ai cru que j'allais perdre connaissance"

L'Autrichien est revenu sur son exploit. Voici ses premières déclarations: "Quand on se tient là au sommet du monde, on devient si humble... La seule chose que l'on souhaite, c'est de revenir en vie", a-t-il confié à des journalistes à Roswell, où la mission de lancement était installée.

M. Baumgartner a aussi clarifié ce qu'il a dit alors qu'il se jetait dans le vide - ses mots ont été rendus incompréhensibles par un craquement sonore lors de la diffusion en direct dans le monde entier.

"La sortie a été parfaite, mais ensuite j’ai commencé à être très secoué. Je me disais que j’allais réussir à contrôler la chute, mais quand j’ai pris de la vitesse, c’est devenu vraiment violent, et pendant quelques secondes j’ai cru que j’allais perdre conscience. Heureusement, j’ai réussi à stopper ça. Ça a été très difficile, beaucoup plus difficile que nous ne le pensions".

Et le héros du jour d'ajouter : "Je n’ai pas senti le bang supersonique. Je crois que ça se produit derrière vous. Quand on se tient là au sommet du monde, on devient si humble... La seule chose que l’on souhaite, c’est de revenir en vie".

"Je sais que le monde entier est en train de regarder et j'aimerais que vous voyiez ce que je vois... Parfois il faut monter très haut pour comprendre à quel point on est petit", a-t-il lancé à ce moment là.

Suivez l'actualité de LaLibre.be sur nos comptes Twitter et Facebook. Et téléchargez gratuitement nos applications pour iPhone , iPad et Android, où vous pourrez également télécharger l'édition du jour.