Fumer tue, s'asseoir aussi

Criminels amateurs, l'arme parfaite existe, et elle est légale. Elle est même en vente à petit prix chez Ikea: la chaise, cet instrument démoniaque. En 2013, nous passons plus de temps assis qu'endormi. Une situation aux conséquences mortelles.

F.D.
Fumer tue, s'asseoir aussi
©Reporters

Alcool, tabac, café: on vous a souvent mis en garde contre ces drogues douces qui tuent à petit feu. Mais il en est une, bien plus meurtrière, dont on vous parle rarement: la redoutable position assis sur une chaise.

En 2013, le postérieur toujours plus enfoncé dans le fauteuil, nous passons plus de temps assis qu'endormi. Une situation aux conséquences létales.

Mieux vaut être couché qu'assis

Mais comment quatre pieds de chaise peuvent-ils tuer? Atlantico.fr rappelle que de nombreuses enquêtes démontrent aujourd'hui que nous passons de plus en plus de temps assis.

Fini les temps où nous batifolions nus dans les champs, fini l'époque où nous nous dégourdissions les jambes pour un oui pour un non, où nous chassions, lance à la main, les animaux sauvages offerts par Mère Nature.

Au 21e siècle, l'être humain a les yeux rivés sur des dizaines d'écrans différents tous les jours, travaille, interagit et se divertit le cul assis.

À tel point que nous passons maintenant 9,3 heures par jour assis, pour 7,7 heures couché, quand nous dormons.

Et ça, c'est mal: rester assis six heures ou plus augmenterait le risque de mourir de 40% dans les quinze années qui suivent par rapport à une personne qui ne passerait que trois heures ou moins assis.

Inactivité m'a tuer

Des affirmations étonnantes qu'il convient de mettre en lumière. Comment diable peut-on être en danger en restant assis?

Réfléchissez un peu, bande de moules! En fait, ne pas faire bouger notre petit corps ralentit fortement le métabolisme.

Conséquences: les taux du bon cholestérol HDL baissent, ce qui augmente au choix, les risques de maladies cardiaques, le diabète de type 2, le cancer du sein ainsi que celui du côlon.

Demain, j'arrête les Snickers

Et bien entendu, l'inactivité est liée à l'obésité, ce fléau qui est aujourd'hui plus meurtrier que la malnutrition.

L'obésité tuerait 35 millions de personnes aux USA, quand la cigarette réalise un score -presque minable, en comparaison- de 3,5 millions de personnes. La mort se diversifie et se trouve de nouveaux poulains.

Une étude australienne d'envergure -9000 personnes examinées- démontre également que chaque heure supplémentaire passée à regarder la télévision assis augmente le risque de mourir de 11%. Et le choix du programme n'y changera rien, que vous regardiez Koh Lanta ou Arte.

Et si vous pensiez vous en sortir en faisant du sport après vos heures d'oisiveté, vous vous mettez le doigt dans l'œil: rester le postérieur vissé sur votre chaise au travail, c'est mauvais, peu importe que vous regardiez la télévision ensuite ou que vous jouiez une partie de squash.

Y a-t-il un salut face aux chaises de bureau?

Sommes-nous donc condamnés à une sédentarisation mortelle? Allez, on vous donne un petit conseil-survie tout bête: pour un rendez-vous professionnel (ou non, ne vous privez jamais d'une rencontre amicale ou romantique), privilégiez les balades au grand air aux troquets et bistrots!

Et vous, quelles sont vos astuces pour échapper aux mortelles conséquences liées à votre chaise de bureau?

Sur le même sujet