Pourquoi se brosser les dents ?

Efficacité. "Cette opération vise à éliminer, ou plutôt à désorganiser la plaque bactérienne qui envahit nos dents, essentiellement par multiplication de celle-ci, par division cellulaire", nous dit Michel Devries. "La bouche est un magnifique petit incubateur pour les bactéries : il y fait chaud et humide, il y a une surface bien dure pour s’accrocher, et en plus on y voit passer de la nourriture à souhait. Bref, un vrai petit paradis pour les bactéries ! La multiplication des bactéries est à la source de bien des maux en bouche : carie (par transformation du sucre en acide par les bactéries), et libération de toxines responsables des inflammations de la gencive et destruction de l’os de soutien des dents. Une seule solution : limiter l’envahisseur en le dérangeant dans son confort. Et le travail sera à recommencer, car impossible (voire dangereux) de tenter de stériliser la bouche. C’est pourquoi le brossage doit être recommencé quotidiennement. Avec une difficulté complémentaire : on se bat contre un ennemi invisible Il y a cependant moyen de mettre en évidence ces bactéries par l’usage de colorants, en goutte ou comprimés. C’est un moyen visuel pour mesurer l’efficacité du brossage."

Efficacité. "Cette opération vise à éliminer, ou plutôt à désorganiser la plaque bactérienne qui envahit nos dents, essentiellement par multiplication de celle-ci, par division cellulaire", nous dit Michel Devries. "La bouche est un magnifique petit incubateur pour les bactéries : il y fait chaud et humide, il y a une surface bien dure pour s’accrocher, et en plus on y voit passer de la nourriture à souhait. Bref, un vrai petit paradis pour les bactéries ! La multiplication des bactéries est à la source de bien des maux en bouche : carie (par transformation du sucre en acide par les bactéries), et libération de toxines responsables des inflammations de la gencive et destruction de l’os de soutien des dents. Une seule solution : limiter l’envahisseur en le dérangeant dans son confort. Et le travail sera à recommencer, car impossible (voire dangereux) de tenter de stériliser la bouche. C’est pourquoi le brossage doit être recommencé quotidiennement. Avec une difficulté complémentaire : on se bat contre un ennemi invisible Il y a cependant moyen de mettre en évidence ces bactéries par l’usage de colorants, en goutte ou comprimés. C’est un moyen visuel pour mesurer l’efficacité du brossage."

Association dentaire belge francophone : www.dentiste.be. Ou : www. Souriez.be. Pour le test : www.sourirepourtous.be/coloration.