Vous connaissez le secret du préservatif du futur? Bill Gates vous engage!

Soucieux du plaisir de l'être humain, le philantrope geek veut voir évoluer le préservatif, bout de caoutchouc inchangé depuis plus de 50 ans et cause de frustrations pour les amoureux du 7e ciel. Vous avez des idées? Bill Gates a le salaire.

Vous connaissez le secret du préservatif du futur? Bill Gates vous engage!
©Reporters
F.D.

Le bout de caoutchouc le plus indispensable de la planète existe depuis des centaines années, mais il n'a pas connu beaucoup d'évolutions.

Même si, à ses débuts, le "préservatif" n'était en fait que des boyaux de mouton ou des vessies de porc dont les hommes se revêtaient pour éviter les maladies vénériennes.

Néanmoins, sa dernière version, celle que l'on connaît, n'a pas été modifiée depuis plus de 50 ans, mis à part les coups marketing de certaines boites, offrant au latex des saveurs parfumées pour les plus gourmands d'entre nous.

Si la capote reste la même, peut-on en dire autant du plaisir ressenti lors du péché charnel sitôt qu'on s'en équipe?

Au-delà de sa nécessité, le préservatif a souvent irrité certains compagnons de jeu d'un point de vue purement sensitif. Les détracteurs du condom vous diront sans hésitation que le port de la capote diminue grandement le plaisir et l'excitation.

Et ça, un geek comme Bill Gates ne pouvait pas l'admettre, comme le rapporte Atlantico.fr. Sur le site de sa fondation, la Bill & Melinda Gates Foundation, le génie de l'informatique explique qu'il souhaite voir le préservatif évoluer en vue d'accroitre le plaisir de ceux qui l'utilisent.

Et d'annoncer le salaire qu'il offrirait à celui qui crierait "Eurêka" en pensant à du latex: 100.000 dollars. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Bill Gates prend le plaisir au sérieux.

"Les hommes ont très souvent l'impression que le préservatif diminue leur plaisir par rapport aux rapports non protégés, ceci crée un décalage que beaucoup d'hommes trouvent inacceptable, d'autant plus que la décision de porter ou non un préservatif intervient juste avant le rapport", explique donc Bill Gates, qui espère ainsi motiver les inventeurs et trouver le créateur qui donnera naissance à un préservatif plus agréable pour les hommes, mais aussi plus facile d'utilisation pour les deux partenaires.

En bref, le préservatif du futur.

À inventer, dès maintenant.

Sur le même sujet