Ne nous serrons plus les mains!

Pour lutter contre la transmission de bactéries, il faut cesser de nous serrer les mains, selon une étude très sérieuse du Journal Of Hospital Infection. Celui-ci recommande une autre manière de se saluer.

belga
Ne nous serrons plus les mains!
©Photo News

Pour lutter contre la transmission de bactéries, il faut cesser de nous serrer les mains. C'est ce qu'affirme le site The Atlantic, qui s'appuie sur une étude très sérieuse du Journal Of Hospital Infection. Il recommande de se saluer dorénavant en se touchant les poings. Un habitude qui serait salvatrice.

Une équipe de recherche médicale de West Virginia University affirme dans The Journal of Hospital Infection que «jusqu'à 80% des individus conservent, après s'être lavés les mains, sur leurs doigts et dans la paume des bactéries susceptibles de transmettre des maladies». 

«Nous en déduisons que se toucher les poings est dans un hôpital une alternative efficace au fait de se serrer les mains. Cela peut conduire à une diminution de la transmission des bactéries et améliorer la santé et la sécurité des patients et du personnel». 

L'équipe de chercheurs a constaté que se serrer la main expose 3 fois plus de surface de peau que le contact des poings et dure près de trois fois plus longtemps. Il y a quelques jours lors de la Journée européenne de la sensibilisation aux antibiotiques, des chercheurs britanniques ont fait part de leurs craintes dans un éditorial publié dans The Lancet Infectious Diseases. L'apparition de bactéries multirésistantes pourrait conduire à l'annihilation de nombreux progrès médicaux réalisés depuis un siècle.

Sur le même sujet