Même les dauphins succombent aux drogues!

Les hommes sont loin d'être les seuls mammifères à se laisser tenter par la drogue. Réputés pour leur incroyable intelligence, les dauphins ne sont pas en reste dans le domaine.

Même les dauphins succombent aux drogues!
©REPORTERS
S.C

Les hommes sont loin d'être les seuls mammifères à se laisser tenter par la drogue. Réputés pour leur incroyable intelligence, les dauphins ne sont pas en reste dans le domaine. Lors du tournage d'un documentaire, la BBC1 a surpris certains de ces animaux marins s'adonnant à une petite orgie de poissons-globes (appelés également fugu). S'en serait suivi, un état de transe...

L'explication est toute simple. Le foie, les ovaires et les yeux du fugu sont alimentés d'un poison ultra toxique, la tétrodotoxine. L'être humain qui ingurgite un tel animal ne met pas plus de quatre à six heures pour décéder. Cette neurotoxine paralyse les muscles et provoque donc un arrêt respiratoire. Mais chez les dauphins, cet effet serait plutôt narcotique que mortel. Et visiblement, ces mammifères marins les mastiquent avec grand plaisir..."Nous avons vu les dauphins se rapprocher lentement des poissons-globes pour ne pas les déranger. Ces derniers ont alors libéré diverses toxines comme moyen de défense. Les dauphins semblaient alors totalement hypnotisés. A la surface, ils semblaient comme fascinés par leur propre reflet", raconte Rob Pilley, zoologiste et producteur de la série qui sera prochainement diffusée sur BBC1.

Mais pas uniquement les dauphins...

Les dauphins ne sont pas les seuls mammifères qui succomberaient à l'accoutumance des narcotiques. Certains se droguent de manière volontaire et répétée, explique le neuroscientifique David Linden. Dans un ouvrage, il affirme que les animaux « consomment des plantes psychoactives et des champignons » tout comme les humains. Ainsi, au Gabon, les jeunes éléphants apprennent à manger de l'iboga en imitant leurs aînés. Cette plante est connue pour ses vertus hallucinogènes. Elle est également utilisée par les sorciers et les guérisseurs locaux.

La nature elle-même regorge de substances toxiques. Au Canada, les rennes succombent à la tentation d'un champignon rouge hallucinogène. On peut le cueillir sur les bouleaux. Lorsque ces mammifères les avalent, ils sont tout désorientés. Même constat en Afrique où la fermentation de fruits et baies tombés au sol produit de l'alcool. On peut dès lors observer des animaux sauvages tituber comme des poivrots...


Sur le même sujet