Contraception, l'heure du changement

Suite aux scandales à répétition, les femmes se détournent de la pilule. Laboratoires et gynécologues réagissent. Les méthodes sans hormones apparaissent comme des alternatives privilégiées.

Contraception, l'heure du changement
©REPORTERS
Valérie Gillioz
"J’ai pris la pilule pendant dix ans. Au début, j’étais très jeune, je ne me tracassais pas trop et je me disais que c’était temporaire. Et puis, au fil du temps, j’ai commencé à me poser des questions. L’idée d’avaler des hormones tous les jours me déplaisait. Les médecins me disaient...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet