La "science poubelle" révélée au grand jour

Deux sociologues français ont piégé une revue scientifique en lui envoyant une recherche bidonnée. Une façon de dénoncer la "junk science", la science non rigoureuse. Parmi les sujets de l'étude a priori farfelus, pas facile de distinguer le faux du vrai. Faites le test.

Sophie Devillers
La "science poubelle" révélée au grand jour
©Belga
L’auteur s’appelle Jean-Pierre Tremblay, l’étude "Automobilités postmodernes : quand l’Autolib’ fait sensation à Paris". Elle a été publiée dans le dernier numéro de "Sociétés", revue scientifique française de sociologie, qui publie donc des recherches scientifiques dans ce domaine. Sauf que Jean-Pierre Tremblay n’existe pas, et que le texte sur ces automobiles électriques en libre-service est "une somme de sottises" conçue par deux (vrais, cette fois) sociologues français....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité